Salopette Ikatee pour ( magnifique ) bébé

salopette-ikatee-9Il y a quelques temps, j’ai découvert la marque Ikatee qui propose des patrons de couture pour bébés et enfants. Vu qu’il y a très peu de patron pour bébé en indépendant, j’ai acheté plusieurs modèles pour habiller Susie : leggings, petite veste et  cette salopette.

J’ai réalisé cette salopette il y a une quinzaine de jours déjà mais avec ce magnifique temps, impossible de prendre des photos correctes! Bon, elles sont toujours pas top mais j’allais pas non plus attendre le printemps pour vous en parler!

Je ne sais pas trop par où commencer car je suis assez mitigée sur ce patron. Même si le résultat final me plaît, je ne suis pas hyper emballée non plus par le patron. ( Bien sûr, tout ceci est très personnel, un patron peut plaire à une personne et pas à une autre, hein! ).

Comme je te l’ai dis, j’ai acheté 3 patrons de cette marque. Et sur deux des patrons il y a des coquilles. Alors ce ne sont pas de grosses erreurs, il s’agit juste d’erreurs dans le tableau des tailles et un problème de correspondance dans l’appellation d’une pièce entre les explications et le patron. Mais, c’est le genre de choses qui m’embête quand même un peu et qui me donne un apriori sur la marque.

Ensuite, les explications sont accompagnées de photos au lieu de schémas techniques. J’ai trouvé ça vraiment pas agréable, surtout que les photos sont très grises et donc difficiles à  » lire « . Les photos m’ont donc souvent mis le doute alors qu’elles sont censées rassurer sur ce que l’on comprend des explications écrites.

Mais  à côté de ça, la salopette tombe bien, les explications écrites sont assez claires et le patron propose de jolies finitions travaillées.

Du coup, j’aime bien le produit terminé mais quand tu le confectionnes, on a pas cette sensation de plaisir de A à Z. ( Vous voyez ce que je veux dire?! ).

salopette-ikatee-

salopette-ikatee

J’ai fais la taille 6 mois pour mon bébé de presque 4 mois. Elle lui va bien même si elle est un poil trop longue. Mais bon, je lui retourne le bas des jambes et comme elle est encore loin de marcher, pas de risque qu’elle s’entrave dedans! Habituellement, j’habille Susie en 3 mois du commerce. Si vous avez un bébé potelé, comparez bien avec les mesures du tableau pour pas vous retrouvez avec un habit trop petit!

Pour le tissu, j’ai choisi de le faire dans un velours côtelé bleu marine ( impossible de prendre la couleur en photo…) qui au départ était prévu pour moi. Et bien heureusement que je ne l’ai pas utilisé pour moi car ce tissu est une catastrophe! Il accroche la moindre peluche, poussière, cheveux ( et vu que je suis dans la période où ils tombent…) Du coup, la salopette a l’air toujours sale même quand elle sort de la machine à laver! Il y a bien la solution rouleau adhésif pour la nettoyer mais j’ai pas trop envie de passer ma journée à faire ça…

J’ai doublé la salopette ( prévu par le patron ) avec un Liberty FairFord mauve que j’avais en stock depuis longtemps. Et j’ai utilisé ce même tissu pour recouvrir les boutons des devants et des côtés.

salopette-ikatee-

salopette-ikatee-

salopette-ikatee-

Pour l’entrejambe, j’ai voulu mettre des boutons pressions. J’ai longtemps hésité à utiliser les pressions KAM mais comme j’en ai pleins je suis partie là dessus. Belle erreur car en plus de donner un rendu grossier, elles ne sont pas assez solides pour une utilisation excessive. - Bonjour la tonne de couche à changer -  Il y en a déjà une qui a sauté après trois lavages…

Au final, je suis contente de moi car la salopette est bien faite. Les pattes de boutonnage sont bien cousues, la doublure de la bavette aussi mais entre ce velours et les pressions KAM qui sont franchement pas top est bien ça me laisse un peu sur ma faim.   Je pense refaire une version pour le printemps/été en coton simple avec des pressions plus fines et plus jolies.

* Fournitures *

Modèle : Patron salopette Ikatee

Tissu : Velours côtelé de chez tissus.net

Mercerie : Boutons à recouvrir de chez Rascol et pressions KAM.

salopette-ikatee-

salopette-ikatee-

salopette-ikatee-

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cap Couture : Où j’en suis? #1

couture

e vrai nom du CAP est CAP Métiers de la Mode option Vêtement Flou mais je raccourci volontairement à CAP Couture pour les articles du blog

En mai dernier, sur le blog, je vous parlais de ce projet qui me trottait dans la tête : passer le CAP Couture en candidat libre. Aujourd’hui, j’avais envie de revenir pour vous dire où j’en suis.

Déjà, je me suis inscrite à l’examen! Et oui, sans inscription impossible de se présenter le jour J. Je suis donc allée sur le site de l’académie de ma ville pour faire l’inscription en ligne. L’inscription n’est pas complète à 100% puisque je devrais recevoir un courrier du rectorat à renvoyer. Mais c’est déjà une première étape!

Et après ça alors? Je dois l’avouer, c’est un peu compliqué puisque c’est un peu le bordel dans ma tête! Je n’ai pas encore réussi à mettre en place une organisation pour le moment. Je suis plutôt dans la phase où toutes les idées d’organisation, de préparation tournent en vrac dans ma tête et ont du mal à se ranger. Mais bon, je vais bien réussir à mettre tout ça en place… faut juste que je m’active!

Concrètement ça donne quoi?

Déjà, il faut savoir que pour ce CAP, il y a deux épreuves techniques à passer :

- L’EP1 : Analyse et exploitation des données : épreuve technique et artistique où l’on est amené à modifier un patron à plat, répondre à des questions sur l’histoire du vêtement, dessiner des modèles de vêtement. ( Je résume très grossièrement là. N’hésitez pas à aller voir le référentiel du CAP).

-L’EP2 : Mise en œuvre fabrication dont prévention santé environnement : la fabrication d’un vêtement ( ou d’une partie ! ) et une épreuve théorique sur la sécurité au travail. ( Toujours résumé en gros hein!).

Et maintenant, comment se préparer?!

Pour le moment c’est encore très flou chez moi. La difficulté est qu’il y a très peu de ressources sur ce CAP en dehors des annales! Mais, je commence à y voir plus clair donc je vous mets en vrac ce que j’ai mis en place ou ce que je vais mettre en place :

- J’ai imprimé le référentiel et les annales des années précédentes. ( Au passage, un grand merci à celle qui nous a passé le dossier des annales passées suite à la fermeture du site qui hébergeait toutes les annales! ).

- Le référentiel me permet de comprendre ce que l’on attend de moi et sur quoi nous allons être noté. Le document est un peu chiant à lire par moment mais essentiel!

- Pour les annales, après une première lecture effrayante, je compte relever tous les points techniques qui sont tombés les années précédentes ( col tailleurs, patte de boutonnage, etc ) et les faire tout simplement!

- Il faut que je me familiarise avec les schémas techniques lorsque l’on monte un vêtement. Quand j’ai vu ces espèces de dessin sur les annales, j’avoue j’ai pris peur!

- A partir de ça et du livre l’Encyclopédie de la Couture, je vais chercher des patrons qui proposent différentes techniques. ( Les chemisiers,  les robes, les pantalons, les vestes ). L’objectif étant de voir le plus de techniques possibles pour ne pas se retrouver perdu le jour J.

- La difficulté étant de trouver des modèles qui me plaisent quand même..

- J’ai acheté le livre Technologie des tissus pour mieux maîtriser les caractéristiques des tissus et il faut que j’achète le livre sur l’histoire des costumes.

- Je dois aller à la bibliothèque récupérer le livre  » La technologie du vêtement  » qui a été conseillé par les autres filles sur le forum de Thread ans Needles.

- Je vais coudre un maximum de Burda car les explications pour le montage du vêtement lors de l’épreuve sont hyper succinctes! C’est juste des verbes! Du coup, Burda va m’entraîner à coudre avec peu d’explications. ( Même si je ne suis pas une grande fan des modèles proposés…). D’ailleurs, quand j’ai vu les explications de montage, j’ai pris peur et j’ai un peu douté de mes capacités sur ce coup là…

- Je vais travailler sur des matières différentes : du voile, de la mousseline, du crêpe, du satin, du coton, du lainage, etc pour maîtriser la découpe et la couture de certains tissus qui peuvent être difficile. Et aussi coudre des raccords!

- J’ai envoyé un mail à un prof de couture dans un lycée proche de chez moi qui propose ce CAP.J’attends sa réponse.

- J’ai téléchargé le document mis en ligne par madebycelinette qui permet de s’inspirer sur son organisation quand elle a passé le CAP.

- il faut que je trouve un moyen d’utiliser une piqueuse plate! Je n’ai jamais touché cette machine et j’aimerais bien me familiariser une fois avec elle quelques jours avant les épreuves. Faut que je trouve comment!

Comme vous pouvez le voir c’est encore très brouillon dans ma tête. Je vois à peu près ce que je dois faire, comment m’entraîner mais c’est encore en vrac! Pour l’instant je digère la tonne de choses à faire, à voir, à préparer et ensuite je pourrais m’organiser! Je ne sais pas si c’est la bonne méthode, on verra bien!

Si certaines filles qui sont inscrites passent par là, n’hésitez pas à nous dire comment vous vous organiser ( ou à laisser le lien vers un article de blog à ce sujet ). Je trouve ça inspirant de voir comment les autres s’organisent. Ça donne des idées, des pistes et ça aide à y voir plus clair aussi!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

La jupe 1001 perles d’Ivanne.S

1001-perles-tulipe

Après un pantalon, me revoilà avec une jupe : la 1001 perles de Ivanne.S!

Si tu  » baignes  » dans le monde de la couture, tu ne seras pas passer à côté de la sortie de ce patron au mois de mai. Et même si j’étais enceinte jusqu’au dent, j’avais quand même acheté le patron dès sa sortie!

Pour celles qui découvrent juste ce modèle, la jupe 1001 perles est un patron PDF qui propose 4 versions différentes : une jupe classique, une boutonnée sur le devant, une avec des plis solaires et une jupe tulipe. Chaque jupe a donc sa particularité mais elles sont toutes des jupes courtes à taille basse.

J’ai longtemps hésité entre la version C ( les plis solaires ) et la version D ( la jupe tulipe ). Pour tout vous dire, et comme beaucoup d’entre nous, c’est la version C qui m’a fait acheter le patron. Mais au moment de coudre ma version automne, je me suis lancée dans la version tulipe. Pourquoi? Parce que c’est le genre de jupe qui m’aurait plu en magasin mais que je n’aurai jamais osé acheter. C’était donc pour moi l’occasion d’essayer de porter cette forme!

J’ai donc choisi de réaliser la jupe tulipe dans un lainage pour une version automne/hiver.

Pour l’aspect technique, on a des plis plats pour créer la forme tulipe, des poches italiennes et une ceinture élastiquée.

Il n’y a aucune difficulté à réaliser cette jupe. En effet, l’avantage avec les patrons de Ivanne.S, c’est que nous sommes hyper bien accompagnées dans la réalisation. Tout y est détaillé même très détaillé! Et en plus, vous pouvez à chaque fois choisir de faire des finitions simples ou des finitions plus travaillées.

J’ai choisi des finitions plus travaillées pour m’entraîner à de nouvelles techniques. J’ai donc gansé mes coutures de poche, c’est à dire j’ai posé un biais le long de la couture intérieur pour un envers plus propre. J’ai aussi fait des coutures anglaises mais là mon choix n’était pas très judicieux.. Et oui, les coutures anglaises sont utilisées pour du tissu fin… et un lainage ce n’est pas très fin! Ça n’a aucune conséquence sur le port de ma jupe mais ça donne des coutures épaisses qui ne sont pas très esthétiques! Mais bon, on apprend de ces erreurs, n’est- ce pas?!

Même si il n’y a aucune difficulté, je me suis loupée sur la pose de ma doublure de ceinture. Ce n’est pas difficile à faire mais ça demande d’être concentré et de prendre son temps. Sauf qu’arrivé à ce moment là, mes enfants allaient bientôt se réveiller de la sieste et je voulais absolument terminer au moins la pose de la doublure. Je me suis donc précipitée pour le faire ce qui donne une doublure mal posée, une ceinture élastiquée mal réalisée et un travail pas propre à l’intérieur…

Pourtant, je sais qu’il ne faut pas se précipiter, qu’il faut attendre le bon moment pour que cela soit bien fait mais mon envie d’avancer a été plus forte…

1001-perles-tulipe-8

1001-perles-tulipe-5

1001-perles-tulipe-2

J’ai réalisé la jupe dans un lainage gris. Je l’avais depuis longtemps en stock et il était temps pour lui d’en faire quelque chose! Ce tissu est vraiment très facile à travailler, il glisse bien et il n’est pas non plus trop épais. Il rend la jupe hyper confortable, limite elle a un côté jupe  » doudou « , réconfortante. ( Vous me suivez là?! ). Concernant l’entretien, je l’ai passé deux fois à la machine à un cycle normal ( 40° – mixte ) et pour le moment le tissu et la jupe n’ont pas bougé.

Par contre, le tissu est assez rigide.Il accentue donc beaucoup l’aspect boule de la jupe. Je trouve que c’est très joli et que le combot laine/jupe tulipe marche très bien mais je pense que ce n’est pas adapté à ma morphologie. Vu que j’ai des cuisses de grenouille, on passe d’une forme ample à des jambes très fines et du coup ce n’est pas le plus esthétique.

Si c’était à refaire, avec ce tissu, je partirai plus vers la version A, la plus simple, et je réserverai la version tulipe à un tissu plus souple.

Mais bon, vu que l’on est hyper bien dedans je ne vais pas m’empêcher de la porter juste pour ça!

Voilà pour cette jupe que vous allez sûrement voir plusieurs fois avec plusieurs versions et notamment des versions pour le printemps prochain!

1001-perles-tulipes-4

1001-perles-tulipe-3

1001-perles-tulipe-1

1001-perles-tulipe-6

* Fournitures *

Patron : Jupe 1001 perles – version D – de Ivanne.S ( 8€ )

Tissus : Drap de manteaux gris de chez Ma Petite Mercerie ( 15.6€ le mètre )

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 2 3 36