Duo de Plantain { Garde robe de grossesse home made #2 }

plantain grossesse deer and doe

Je dois bien l’avouer, quand je suis tombée enceinte et que j’ai eu envie de me coudre ma garde robe, j’ai eu les yeux plus gros que le ventre! Ouais, c’était le début et j’avais légèrement oublié qu’une grossesse, mine de rien, ça fatigue, et qu’enceinte avec un enfant de presque 3 ans, à la limite de l’hyperactivité plein de vie, et bien ça fatigue encore plus!

Mais depuis que j’ai découvert la série Jane the Virgin, je me fais des petites sessions coutures devant cette série le matin. Une fois que tout le monde est parti, j’installe ma machine dans le salon, je lance un épisode et hop 4h00 de tranquillité! Et franchement, même si au début je culpabilisais d’être arrêtée, avoir du temps pour coudre sans être interrompues par des  » Mamaaaan!!! Viens regarder mon caca dans les toilettes! » - Oui, je sais mon fils est classe - et bien ça fait du bien!

Et dernièrement c’est avec le tee-shirt plantain de Deer and Doe que j’ai récidivé. Honnêtement, c’est le patron parfait pour une grossesse ( et pour avoir un basique hors grossesse aussi ) : il est simple, rapide et plutôt économique. ( Le patron est gratuit et du jersey pas cher, ça se trouve facilement).

Je ne vais pas vous refaire un topo sur le patron puisque j’ai déjà fait un article à ce sujet,  mais j’avais envie de vous montrer les deux versions cousues récemment : une version manches longues et une manches courtes.

La première, à manches longues donc, commence à dater. Cousue il y a déjà un bon mois, je n’avais jamais pris le temps de faire les ourlets… jusqu’à peu!

A 7 mois de grossesse, la taille 34 me va toujours. Le haut est ajusté mais il ne me serre pas. Le jersey est un beige chiné qui vient de chez Ma Petite Mercerie. Il est parfait pour être utilisé sans surjeteuse: un peu épais et pas hyper extensible. Du coup, c’est un vrai jeu d’enfant à coudre même avec une machine classique.

plantain grossesse deer and doe

plantain grossesse deer and doe

plantain grossesse deer and doe

plantain grossesse deer and doe

Pour la deuxième version, en manches courtes, le rendu me plaît moins mais côté confort on est au top du top!

plantain grossesse deer and doe

En fait, le jersey est beaucoup plus fin et beaucoup plus extensible que l’autre. Du coup, il est un peu plus difficile à coudre : la où on est obligé de faire des points droits, les coutures gondoles. On le voit bien aux manches et je ne trouve pas ça très esthétique. Bon, si j’avais une aiguille à jersey et si j’avais mieux réglé ma tension, je pense que l’effet aurait été atténué… D’ailleurs faut vraiment que je m’équipe pour le jersey, notamment avec l’aiguille double.

Par contre, à côté de ça, ce côté fin et extensible, le rend beaucoup plus loose que l’autre. Et quand tu as la sensation que ta peau, tellement tendue, va explosée, ce genre de tee shirt c’est juste du bonheur. Je me sens légère avec! Et vu que la semaine prochaine ils annoncent 30 degrés ( oui oui, tu as bien lu ils annoncent du chaud! ) autant te dire que je vais l’aimer mon tee -shirt un peu large!

Seul hic, je ne pourrai pas le garder bien longtemps après l’accouchement : il est très décolleté ( dans le cou il baille car je le remonte pour éviter le méga décolleté ) du coup, si ça fait comme mon fils, après l’accouchement ma poitrine va fondre comme neige au soleil et là ça sera pire qu’un décolleté profond…

Pareil pour le corps, vu qu’il ne me sert vraiment pas, une fois celui – ci disparu je pense que ça va faire sac à patate. Il sera confortable les deux premières semaines ( ces premières semaines où ton ventre à toujours la même taille mais avec rien dedans ) et après il ira aux oubliettes.

Bon, vu que j’ai acheté le tissu chez Toto à 5€ le mètre, j’ai franchement pas de peine à ne l’utiliser que pour quelques mois!

plantain grossesse deer and doe

plantain grossesse deer and doe

plantain grossesse deer and doe

plantain grossesse deer and doe

Voilà pour mes deux coutures supplémentaires pour la grossesse. Vous aurez remarqué que, comme d’habitude, je ne suis pas passée par la case  » faut que je me coiffe pour les photos du blog « !

Et cette semaine j’ai reçu le patron de la robe Aubépine ( toujours de Deer and Doe ) et le matériel pour la faire devrait arriver en fin de semaine. Du coup, il y aura bientôt une robe sur le blog!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le CAP Couture en candidat libre

couture

Cela fait plusieurs mois que ce projet me trotte dans la tête : faire une formation en couture.

Ce n’est un secret pour personne : j’aime la couture. Même si j’alterne avec des périodes où je couds beaucoup et d’autres où je n’ai aucune inspiration, depuis 4 ans que je couds, jamais je n’ai abandonné la couture.

Pourtant des envies, des lubies j’en ai eu et j’en ai encore! Mais je suis le genre de personne qui passe vite à autre chose, qui se lasse vite. Une fois l’enthousiasme passé, les projets partent à l’oubliette. Sauf pour la couture. Depuis que j’ai acheté une machine à coudre, sur un coup de tête, jamais cette envie ne m’est passée. Oui, pour une fois je peux parler de passion. J’ai une passion : la couture.

Sauf que je reste toujours dans ma zone de confort. Souvent j’ai envie de faire tel ou tel vêtement mais la peur de me rater, de ne pas réussir fait que je ne me lance pas dans de gros projets. Pourtant j’ai envie d’apprendre, de savoir faire plus de choses, d’aller plus loin dans mes acquis. Oui mais voilà, la peur de l’échec, tu connais?!

Et puis un jour, je suis tombée sur ce blog : CAP Couture flou. Le blog d’une fille qui a décidé de passer un cap en couture en candidat libre. J’ai lu tout son blog avec envie. En me disant que son projet était super, qu’elle avait de la chance de se lancer là dedans, que j’aimerais faire pareil, etc.

C’est tout moi ça! Je regarde les gens et leur projet avec envie et moi je reste là sans bouger à rêver de ce que j’aimerai faire sans jamais passer à l’action!

Sauf que franchement passer un CAP en candidat libre, c’est pas non plus un projet infranchissable, on est d’accord?!

Alors j’ai décidé d’arrêter de rêver et de me bouger les fesses et de me lancer, à mon tour, dans ce projet! ( Et depuis, je suis tombée sur pleins de forums ou de blogs de nanas qui témoignent de ce projet ).

Pourquoi? Pas spécialement pour un avoir un diplôme et l’utiliser mais pour me pousser à apprendre plus en couture. Me forcer à sortir de ma zone de confort et découvrir tout ce qu’il peut exister comme technique en couture.

Parce qu’au fond, ce CAP ( qui désormais s’appelle CAP Métiers de la mode Vêtement flou ) il demande de savoir faire quoi? Juste de savoir coudre différentes techniques : différents plis, fronces, poches, cols, poser différentes fermetures, etc.

Et pour savoir le faire et bien il faut s’entraîner et s’entraîner. Et c’est justement là l’intérêt de vouloir préparer ce CAP et de pouvoir le faire en candidat libre : pour apprendre chaque technique, il  » suffit  » de trouver une pièce de vêtement qui nécessite une de ces techniques. Et entre mon fils, ma fille et moi, je vais bien en trouver des modèles qui demandent différentes techniques!

En gros, pour passer ce CAP, il faut que toute l’année je trouve des projets qui me permettent de voir toutes les techniques existantes. D’ailleurs, j’ai commandé le patron de la robe Aubépine de Deer ans Doe et devinait quoi? Avec ce projet, j’apprends les plis religieuses! Et hop, une technique de vue!

Bien sûr, il ne suffit pas de coudre une fois des plis religieuses pour savoir coudre des plis religieuses mais vous avez compris le but principal de se projet : me  » forcer  » à voir tout un tas de technique en couture pour approfondir mes connaissances, mes capacités.

Après, je ne me mets aucune pression. J’ai listé, à partir du référentiel, les points qui doivent être acquis et tout au long de l’année, je choisirai des choses à coudre en fonction de ça. Et on verra en juin 2017 si je suis prête ou pas à passer le diplôme. ( Bon, il y a aussi d’autres choses à voir comme la technologie des tissus ou l’histoire de la mode mais ça c’est un autre point.)

Mais le plus important est de me pousser à aller plus loin, de voir plus grand dans mes envies coutures et de ne pas hésiter à m’attaquer à des pièces trop difficiles!

Et autre petite chose, je me suis décidé à acheter un mannequin de couture ( spéciale petite taille! )  pour pouvoir arranger les vêtements à ma taille. Parce que sur moi j’ai franchement du mal à épingler pour retailler un vêtement!

Voilà, c’est mon projet de l’année : un projet personnel, un projet plaisir! Un projet qui fait du bien au moral! Et puis quoi qu’il advienne, le plus important c’est d’avoir des envies pleins la tête et d’essayer de les réaliser non?!

Et vous, vous avez des projets pour cette année?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pull Brassière de Phildar

pull brassiere layette phildar

pull brassiere layette phildar

Petite pause dans le trousseau de naissance pour vous montrer la première layette tombée de mes aiguilles! Bon, en vrai, elle est tombée il y a déjà un bon moment  mais je viens juste de prendre le temps de coudre les boutons… ( Chose que je déteste faire au passage… )

Bref. Maintenant que c’est fait, je peux enfin vous montrer et vous parler  de ce petit pull brassière de Phildar tricoté par mes soins.

Le modèle vient du livre  » Tricot facile pour bébé  » de Phildar aux Éditions Marie Claire. Vu que je compte faire plusieurs tricots, je cherchais un livre avec différents modèles pour que cela me soit plus économique. J’aime beaucoup les patrons des créateurs indépendants, et je suis ravie de soutenir leur travail dès que possible mais on va pas se leurrer, 5€ pour un patron, financièrement ça fait mal aux fesses!

Je ne savais pas trop quoi prendre comme livre et j’ai eu du mal à choisir. Pas parce qu’il y a énormément de choix mais par peur d’acheter un livre aux explications fausses, aux modèles qui taillent trop grand ou trop petit, etc. Je sais, par exemple, que dans le livre les intemporels pour bébé version tricot, il y a pas mal de petites erreurs dans les explications… Du coup je me suis tournée vers une valeur sûre en prenant les vieux de la vieille : Phildar.

Et j’en suis plutôt satisfaite. Comme indiqué dans le titre, ce sont des modèles vraiment simples: des petites brassières au point mousse ou en jersey, souvent sans augmentations ou diminutions. Ce qui en fait un livre parfait pour des débutantes. Par contre, quand on tricote depuis un peu plus longtemps, on peut se sentir un peu plus frustré de ne pas avoir de jolis points fantaisies. De mon côté, j’avais feuilleté en ligne le livre donc pas de mauvaises surprises en découvrant les modèles.

Seule petite remarque, pratiquement tous les modèles se tricotent avec la même gamme de laine ( Partner 3.5 de Phildar ). Du coup, si, comme moi, vous voulez utiliser une autre laine que celle préconisée, et bien c’est pas facile facile.

pull brassiere layette phildar

pull brassiere layette phildar

pull brassiere layette phildar

Pour ce modèle, j’ai pris la Gueret de Fonty en couleur caramel. Une laine 100% mérinos. La pelote est chère mais c’est une marque que j’affectionne particulièrement: les couleurs sont belles, la qualité est là et c’est une laine Française. Bien sûr, je ne peux pas toujours me permettre de tricoter des ouvrages avec une laine à ce prix là mais pour de la layette, vu que ça ne demande pas beaucoup de pelote, je me fais plaisir!

Pour ce petit pull, j’ai utilisé deux pelotes. Je l’ai tricoté en taille naissance mais une fois terminé, ça correspond plus à un un mois. Mais c’est volontaire : c’est dû à la différence de laine, je n’avais pas le bon échantillon au départ.

Comme tu peux le voir, je ne me suis pas foulée sur les coutures! Le modèle se tricotant à plat, à la fin tu as 4 parties à assembler.  Et j’avais franchement aucune motivation à faire ça… et ça se voit! Honnêtement, ça ne m’embête pas plus que ça. Si ça avait été pour moi ou pour offrir, je me serais plus appliquée, mais là…

Ma seule frustration, c’est les boutons : je voulais mettre des boutons en forme de  BN’s. Sauf qu’en tricotant, j’ai pas pensé à vérifier la taille du trou pour les faire passer. Et bien sûr une fois terminé, impossible de mettre mes boutons! Le trou est vraiment trop petit… J’ai donc pris des classiques que j’avais en stock. Tant pis, je les mettrai sur un prochain tricot!

pull brassiere layette phildar

pull brassiere layette phildar

pull brassiere layette phildar

pull brassiere layette phildar

pull brassiere layette phildar

* Fournitures *

Modèle tiré du livre  » Tricot facile pour bébé  » de Phildar aux Editions Marie Claire ( 12.95€ )

2 pelotes de laine Gueret de Fonty acheté chez Lil Weasel ( 6.40€ la pelote )

Boutons de mon stock

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 2 3 32